Du mercredi 3 mai au samedi 14 mai 2017 : Exposition des photographies de Bayram

Une exposition de photographies abstraites lyriques, humoristiques
« … Ce qui caractérise le travail de Bayram : rechercher une sorte de présence magique, d’émerveillement ludique dans le quotidien. »
Anne Azanza-Sanciaud

Vendredi 5 mai à partir de 18 h : vernissage de l’exposition avec une soirée poético-onirique
Venez y découvrir tout un charivari poético-onirique autour de lectures de « Diseries » de Bayram par Anne-Catherine Dugast et Emmanuelle Waechter dans le cadre de l’exposition d’un florilège de ses photos issues des séries “Les Fruits Fictions”, des natures mortes revisitées, et “A vue d’Oeil”, une poétique des objets du quotidien.

«Les Diseries » sont des textes courts illustrés d’une lettrine ou d’un dessin dans la tradition des contes orientaux et des enluminures persanes ou médiévales.

Bayram (1937-2012) est d’origine caucasienne. Dès l’âge de 18 ans, alors qu’il est encore aux Beaux-Arts d’Istanbul, Bayram expose ses peintures lors de manifestations internationales en Europe et aux États-Unis.  Il arrive à Paris et s’y installe définitivement en 1958. Il mène alors une carrière de plasticien. Sa peinture et sa sculpture représentent la France (Biennale de Paris de 1963 à 1965). Il expose dans quelques galeries notoires : ARIEL, LUCIEN DURAND, WEILLER.

Sa peinture s’apparente d’abord à l’abstraction lyrique. À partir des années 1970, son œuvre picturale et sculpturale devient plus abstraite. La peinture est son mode d’expression premier. Cependant, la photographie l’habite et l’accompagne depuis son plus jeune âge – discipline qu’il a apprise auprès d’un photographe professionnel, ami de la famille à Istanbul. À partir de 1994, Bayram se consacre presque exclusivement à la photographie et expose régulièrement ses images. Il procède d’une manière très originale et personnelle. Avec humour, il excelle à mettre en évidence les aspects sous-jacents de la réalité qui nous entoure.
Pionnier de l’estampe numérique, Bayram est parmi les premiers artistes (dès 1995) à avoir conçu et réalisé lui-même des livres d’artiste imprimés numériquement en série limitée sur du papier d’art. Il a édité des séries de portfolios de photos : « Les troncs tronches »,  « Les fruits fiction », « Rires d’armes » et   « À vue d’œil ». Bayram écrit également de courts textes poético-philosophiques qu’il a nommés « Les Diseries ». Dès lors, il va explorer des registres poétiques insoupçonnés et une manière de conter en images merveilleuses. Une douzaine d’ouvrages sont à son actif : « Les heures heureuses », « Avant l’orage », « Les contes en couleurs », « La Mer », « Eros-tics », « Les Blâ-blâsseries »…
Les œuvres de Bayram se trouvent dans de grandes collections privées ainsi qu’à la Bibliothèque nationale de France. Le Fonds de Dotation Bayram a vu le jour en 2013, afin de diffuser son humanisme.

www.bayram.fr

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s