Vendredi 5 mai 2017 à partir de 18 h : vernissage de l’exposition des photographies de Bayram

Une soirée poético-onirique pour mettre en lumière les œuvres de Bayram.

Venez découvrir tout un charivari poético-onirique autour de lectures de « Diseries » de Bayram par Anne-Catherine Dugast et Emmanuelle Waechter dans le cadre de l’exposition d’un florilège de ses photos issues des séries « Les Fruits Fictions », des natures mortes revisitées, et « À vue d’Oeil », une poétique des objets du quotidien.

«Les Diseries » sont des textes courts illustrés d’une lettrine ou d’un dessin dans la tradition des contes orientaux et des enluminures persanes ou médiévales.

Bayram (1937-2012) est d’origine caucasienne. Dès l’âge de 18 ans, alors qu’il est encore aux Beaux-Arts d’Istanbul, Bayram expose ses peintures lors de manifestations internationales en Europe et aux États-Unis.  Il arrive à Paris et s’y installe définitivement en 1958. Il mène alors une carrière de plasticien. Sa peinture et sa sculpture représentent la France (Biennale de Paris de 1963 à 1965). Il expose dans quelques galeries notoires : ARIEL, LUCIEN DURAND, WEILLER.

Sa peinture s’apparente d’abord à l’abstraction lyrique. À partir des années 1970, son œuvre picturale et sculpturale devient plus abstraite. La peinture est son mode d’expression premier. Cependant, la photographie l’habite et l’accompagne depuis son plus jeune âge – discipline qu’il a apprise auprès d’un photographe professionnel, ami de la famille à Istanbul. À partir de 1994, Bayram se consacre presque exclusivement à la photographie et expose régulièrement ses images. Il procède d’une manière très originale et personnelle. Avec humour, il excelle à mettre en évidence les aspects sous-jacents de la réalité qui nous entoure.
Pionnier de l’estampe numérique, Bayram est parmi les premiers artistes (dès 1995) à avoir conçu et réalisé lui-même des livres d’artiste imprimés numériquement en série limitée sur du papier d’art. Il a édité des séries de portfolios de photos : « Les troncs tronches »,  « Les fruits fiction », « Rires d’armes » et   « À vue d’œil ». Bayram écrit également de courts textes poético-philosophiques qu’il a nommés « Les Diseries ». Dès lors, il va explorer des registres poétiques insoupçonnés et une manière de conter en images merveilleuses. Une douzaine d’ouvrages sont à son actif : « Les heures heureuses », « Avant l’orage », « Les contes en couleurs », « La Mer », « Eros-tics », « Les Blâ-blâsseries »…
Les œuvres de Bayram se trouvent dans de grandes collections privées ainsi qu’à la Bibliothèque nationale de France. Le Fonds de Dotation Bayram a vu le jour en 2013, afin de diffuser son humanisme.

www.bayram.fr

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s