Rencontre

                                            Février 2013

Fabienne Schmitt

Rencontre

Un jour nos yeux se sont croisés
Dans un jardin abandonné…

Depuis ce jour où dans ma vie
Auprès de moi tu t’es assis

Tu accompagnes mes plaisirs
Mes jours de peine, et mes délires

Tu es souvent très maladroit
Un peu collant même parfois

Tu ne sais ni lire ni écrire
Rien décider, ni rien choisir

Jamais ne te plains ni ne geins
Rien ne t’étonne, tout te convient

L’argent ne t’intéresse pas
Ni les succès, ni l’apparat

Ni les spéculations du monde
Ou le clinquant de la mappemonde

Des choses tu ne sais pas grand-chose
Des gens tu sens le noir, le rose

Seul te suffisent la rosée
Et l’herbe fraîche des fourrés

Un bon soleil pour te chauffer
Mon toit et un peu à manger

Et quand tu me vois fatiguée
Tu te mets à gesticuler

À faire le fou, à gambader
Dans tous les sens, à tournoyer

Et dans une ronde effrénée
Je te suis, enfin ranimée

Et même quand on ne te voit pas
Je sais que tu es près de moi

Tu veilles et surveilles le temps
Éloigne vilains et méchants

La nuit tu ne dors pas vraiment
Au moindre bruit te redressant

Compagnon de mes insomnies
Gardien du temple de ma vie

Jusqu’au matin tu attendras
Patient, un geste de moi

Avide d’une simple caresse
Ou d’un regard de ma tendresse

Guettant ton morceau d’affection
Pendant des heures et en faction

Prêt à bondir jusqu’à mon cœur
Pour effacer le moindre pleur

Jamais tu ne me trahiras…

Jamais tu ne me quitteras.

Car tu n’es pas du genre humain
Mais de l’espèce des canins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s