Claude Duneton

Claude Duneton à Montauban, le 11 juillet 2010 (photo Anne de Rancourt)

Claude Duneton à Montauban, le 11 juillet 2010 (photo Anne de Rancourt)

Claude Duneton est né en 1935. Il fut instituteur, comédien (en France comme en Angleterre). Il a enseigné l’anglais pendant vingt ans. Avant d’apprendre l’anglais il avait dû apprendre le français, sa langue maternelle étant l’occitan. Il est né en Corrèze dans une famille paysanne très humble. Écrivain, historien du langage il est aussi chroniqueur au Figaro littéraire.
Duneton est tout à la fois un historien chantant, un préfacier exaltant, un linguiste passionnant et, selon ses propres aveux,  » une truie qui doute  » – et c’est un compliment. Un homme de plume et de radio.
Passionné du langage et de la langue française, il écrit dans le Figaro littéraire.

Ses citations
«La conquête d’un pays se fait aussi par les mots.» – Extrait de la revue Sciences et Vie Junior
«La chasse a toujours été la distraction favorite des hommes de guerre en temps de paix, c’est-à-dire dans les périodes plus ou moins brèves où la chasse à l’homme n’est pas ouverte.» – La puce à l’oreille
«La vie, c’est un tiroir-caisse, on y trouve ce que l’on y met.» – L’ouilla

Quelques uns de ses livres

• Chansons sensuelles
réalisé avec Michel Desproges
chansonssensuellesCet ouvrage rassemble soixante textes, partitions et illustrations de chansons des années 1890 à 1910. Regroupées sous le titre Chansons sensuelles, Claude Duneton dévoile pour chacune des chansons les astuces de langage qui en font le charme et qu’il appelle « farces et attrapes textuelles ». Composées par Vincent Scotto, Joseph Archainbaud ou Jean Varney pour le public des cabarets de la Belle Epoque, écrites par Maurice Boukay, Lucien Boyer, Jean Goudezki ou Gaston Couté, elles sont illustrées par les artistes de l’époque parmi lesquels Ibels, Steinlen et Toulouse-Lautrec. Le petit format de l’album reproduit celui des chansons imprimées sur des feuilles de papier pliées en deux et diffusées par les chanteurs de rue.

• La Chienne de ma vie
chienneLe récit d’une enfance paysanne (celle de l’auteur) pendant l’Occupation. La Chienne de ma vie étant, aussi, l’histoire d’une vie de chien, Rita.

Et aussi…
Au plaisir des jouets
, Au plaisir des mots, 
Loin des forêts rouges, 
Les Origimots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s