Jeudi 29 mars 2018 à 19 h 30 : Soirée algérienne

Une soirée autour du récit La Reine Minouche par Geneviève Buono et Samira Aït-Ouhamou, et du conte L’odeur du couscous de Kamel Zouaoui.

La Reine Minouche
Mariée à seize ans, Yasmina doit accepter la domination de Mohand. Lorsqu’il la trahit, saura-t-elle enfin faire entendre sa voix ?
Texte à deux plumes. L’une, Samira, acte d’affection, relate au cours de son adolescence dans des cahiers, la « vie subie » par sa mère Yasmina, « sa Minouche » comme elle l’appelle. L’autre, Geneviève, si proche de Samira par l’Algérie où elle née et un même amour de sa mère, fait entendre à travers ces cahiers la vie de Yasmina. Une vie qui est celle de tant de femmes soumises à des codes, des lois et des rapports familiaux enracinés dans l’histoire, la religion, les traditions et coutumes, dont la lente évolution, continûment remise en question par des pensées et représentations inégalitaires, régressives, n’est jamais acquise.

L’odeur du couscous
Yanis habite au numéro 12 du boulevard du front de mer à Oran. Le lendemain de l’anniversaire qui célèbre ses 7 ans, il quitte l’Algérie pour suivre son père dans un exil économique vers la France.
Yanis trouve rapidement sa place dans sa nouvelle vie, mais quelque chose d’invisible le relie à sa terre d’enfance… Une mystérieuse odeur de couscous le hante !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s