Mardi 16 janvier 2017 à 19 h 30 : Le bonheur d’écrire ?

zenUne semaine tournée vers l’écriture et le bonheur d’écrire, l’écriture singulière et celle d’un premier roman. L’occasion aussi de venir à La Lucarne des écrivains pour découvrir ses mille et une merveilles de littérature.

Question posée par Bradbury, le célèbre auteur de Fahrenheit 451,  à travers ses multiples réflexions sur la création rassemblées enfin en français sous le titre : Le zen dans l’art de l’écriture et traduit par Bertrand Augier, l’heureux et nouvel éditeur au nom étrange : Antigone 14.

Ce même éditeur publie un premier roman fascinant à l’étrange narratrice, Le festin du lézard, de Florence Herrlemann qui le présentera à cette même soirée.

Le zen dans l’art de l’écriture
Dans ces douze essais dédiés à l’art d’écrire, Ray Bradbury le confirme : non content d’être l’un des auteurs les plus originaux et les plus novateurs du XXe siècle, il est également l’un de ceux qui a le plus cherché à partager son bonheur d’écrivain et à transmettre ce qu’il considérait comme les clefs les plus essentielles de son exceptionnelle créativité. Prodiguant conseils et recommandations pratiques en référence constante à son propre cheminement, l’auteur de Fahrenheit 451 s’adresse à tous les écrivains, débutants ou confirmés : comment libérer sa créativité ? Comment accéder à sa propre richesse intérieure ? Comment la laisser s’exprimer sans la brider, la déformer, la tuer ? Bradbury propose sa méthode, l’illustre de sa propre expérience, et montre la voie.

Le  festin du lézard
Une grande et étrange maison, un parc, une grille résolument fermée : c’est dans cet univers clos que vit Isabelle, 26 ans, suivie comme son ombre par Léo, son seul compagnon. Isabelle observe et décrit la vie de la maison et de ses habitants. tout semble normal. normal ? pas si sûr… car peu a peu le doute s’installe : qui sont-ils, cette mère qui terrorise Isabelle et règne sans partage sur la maisonnée ? Ce Léo, qui ne parle ni ne répond jamais ? Ces personnages, dont isabelle cherche a se débarrasser, et qu’à coup de manigances elle finit par éliminer ? et pourquoi ces barreaux aux fenêtres de sa chambre ? qui donc est Isabelle ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s