Samedi 3 décembre 2016 à 19 h 30 : Voyage ! Voyage !

entreUne soirée avec Marie-Stéphane Vaugier pour Entre deux bleus et Gérard Feldzer pour Si tu peux… vas-y !

Entre deux bleus
Après son dernier atterrissage professionnel, Marie-Stéphane Vaugien ressent le besoin de nous faire partager son expérience. Avoir eu la chance de rencontrer l’homme, la femme, l’enfant de tous les continents ; savourer le plaisir des destinations lointaines, découvrir, s’enrichir de mille langues, mille saveurs, autant d’odeurs et musiques, un foisonnement de cultures et de paysages envoûtants. Mais aussi, souvent, côtoyer sous toutes les latitudes, parfois même toucher du doigt, voir ou entendre, la misère universelle, la bêtise humaine, les catastrophes naturelles, les conflits armés, la souffrance… Et tout cela, trop brièvement entre deux vols.
Le métier d’hôtesse de l’air, c’est, de plus, passer sa vie à parcourir le monde sans pouvoir jamais véritablement l’embrasser. Une vie toujours ailleurs sans être jamais vraiment là, sans avoir le temps de bâtir un foyer, de construire son « sweet home » au bord du fleuve. Une vie de paraître où l’on doit sans cesse rassurer les voyageurs, mais où vous trouvez bien peu de monde à qui vous confier. Une vie de sacs et de ressacs dans l’océan du ciel avec souvent comme seuls bagages plusieurs heures de décalage horaire et une courte nuit d’hôtel. Une vie qui vous donne quelques fois le vertige de l’être.

Si tu peux… vas-y !


Son oncle Constantin, pilote de chasse pendant la guerre, le lui a toujours dit : « Si tu peux, vas-y ! » Commandant de bord sur Airbus A330 et A340, chez Air France, Gérard Feldzer en a fait son credo. Il a tout piloté : avions de ligne et avions de brousse pour des missions d’Aviation sans frontières. Il s’est aussi lancé des paris impossibles, comme la traversée de l’océan Atlantique en ballon à pédales. 

Mais c’est surtout un homme d’une immense générosité qui s’exprime à travers ces pages. Drôle, passionné, il ne cesse de tendre la main à ceux qui en ont le plus besoin. Volant au secours des réfugiés en Somalie. Développant le microcrédit à Madagascar, au Vietnam, au Niger…  Dans ce livre sensible, truffé d’aventures rocambolesques, Gérard Feldzer raconte, pour la première fois, sa propre histoire : celle d’un pupille de la Nation qui, enfant, a décidé de vivre tous ses rêves.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s