jeudi 10 novembre 2016 à partir de 19 heures : vernissage de l’exposition Colette Deblé

femme-de-courbet-1L’exposition de peintures découpées de Colette Deblé sera  présentée à l’occasion d’un vernissage avec les éditions AEncrage.

Colette Deblé commence à exposer en 1976 des « Boîtes-Fenêtres », des « Portraits-schizo-bigleux», des peintures. Depuis 1990, elle travaille à un essai plastique visuel sur les représentations de femmes dans l’histoire de l’art, sous forme de citations de 40 x 30 cm. Le pinceau noie le dessin à travers le lavis.
Négligeant les détails de la composition originelle, elle conserve « la femme » et les détails qui lui appartiennent et la personnalisent : quelques plis de tissu, des points de couleurs imprévisibles, des cheveux, des mains.
Les « femmes » de Colette Deblé viennent de tous les pays et de toutes les époques : déesses égyptiennes, Diane, Catherine II de Russie, et aussi femmes sans nom et non sans grâce, anonymes sans qui nous ne serions pas là.

 

 J’évacue tout ce qui n’est pas de la femme, pour essayer de la voir telle qu’elle a été vue.
Dessiner est choisir, trancher.
C’est une autre violence, le risque de donner un contour à une forme.
Un arrachement.
Un trait entre l’ombre et la lumière.
Je suis mon aporie.
Le trait trace mon chemin qui s’arrête avec ma main.
Je suis le trait du dessin.
Colette Deblé, La Même Aussi, coll. Oculus, oct. 2009
 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s