Du lundi 5 septembre au samedi 1er octobre 2016 : Exposition « Brèche-fleur »

affiche1-aDes pastels  à l’huile autour de la maternité de Camille Rozoy.

Vernissage de l’exposition : vendredi 9 septembre à partir de 19 heures.
Des lectures accompagneront l’ouverture de l’exposition « Brèche-fleur ».

Brèche-Fleur … ?

Entre le Maternel et le Féminin… il y a la Brèche-Fleur…

Un mot qui veut dire beaucoup mais dont le sens me reste énigmatique.

Non pas hermétique à la compréhension, non pas fermé mais au contraire ouvert, totalement ouvert, comme une brèche qu’il ne faudrait en aucun cas refermer !

Comme une fleur qui ne pourrait s’ouvrir que par cette brèche qu’on aurait laissée ouverte à de nouveaux possibles.

Une brèche légère, délicate, mais que rien ne viendrait recouvrir, et qu’il faudrait soigner comme telle. C’est cette Brèche-Fleur qui reste mon énigme en partage.

Une énigme précieuse, énigme du Féminin qui n’a rien à voir avec la féminité et qui échappe aussi au maternel.

Parce que tout est dans la mèr(e), oui … mais cela n’est possible que s’il y a cette brèche-fleur qui lui échappe et la sauve.

Le maternel n’a de bonheur et de sens que s’il se laisse échapper, évader, envoler, transcender par la Brèche-Fleur, ce féminin qui est toujours déjà là, bien avant et, on ne peut que le souhaiter, bien après le maternel.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s