Samedi 10 septembre 2016 à 19 h 30 : Voyage au pays de l’autisme

JosefUne soirée avec Josef Schovanec pour l’ensemble de ses ouvrages et Christiane Jean-Bart pour Autisme, le sacrifice invisible.

Un pour cent de la population est autiste dans le monde et, en France, 90% des intéressés ont été diagnostiqués seulement ces trois dernières années… Josef Schovanec a eu la chance d’être repéré suffisamment tôt pour qu’on s’intéresse à lui et à ses divers talents. Cet homme affable, plein d’humour et d’humilité a, par exemple, écrit pendant plusieurs années les textes d’hommes politiques français avant d’être porté, presque malgré lui, sur les ondes d’une radio nationale. De l’intérieur donc, l’on saisira ce qu’est l’autisme par le parcours exceptionnel de cet homme et la chance pour une société de mettre en valeur enfin ces individus aux qualités parfois étonnantes.
Une soirée aussi autour des familles d’autistes à travers le regard de Christiane Jean-Bart, familles parcourant  souvent un chemin de croix, dont elle recueille les témoignages ainsi que les réflexions des professionnels.

Voyages en Autistan, de Josef Schovanec
Du grand bazar de Tabriz, en Iran, aux stations fantômes du métro londonien, en passant par les cimetières abandonnés de Transylvanie, le train mythique qui relie Djibouti à Addis-Abäba, ou encore la gastronomie des zones tribales du Balouchestan, Josef Schovanec, philosophe-saltimbanque de l’autisme et de la différence, nous entraîne dans un surprenant voyage en Autistan, ce pays de l’étrange dont les routes s’ouvrent pourtant sur le pas de notre porte.  Enfant autiste devenu grand, rescapé de la camisole chimique qu’un voyage de trois stations en bus rendait malade, cet infatigable globe-trotter et polyglotte pose, page après page, un regard plein d’humour et d’érudition sur un pays, une culture, une langue, une cérémonie, un plat national dans un jeu de miroir où handicap et normalité s’éclairent mutuellement d’une saisissante lueur.

Autisme, Le sacrifice invisible : Trajectoires des familles et regards croisés des professionnels, de Christiane Jean-Bart
Malgré des évolutions positives dans l’accompagnement des enfants autistes, l’auteure présente une clé de compréhension pour mieux orienter les politiques publiques. Pour ce faire, elle sort de l’institution et va à la rencontre des familles. Retracer leurs trajectoires lui semble indispensable à la compréhension de l’environnement de l’enfant autiste. Il s agit d’avoir une vision globale de l’enfant autiste, de prendre en compte tout ce qui influe sur lui dans des cadres comme l’institution qui le prend en charge, sa famille, l’école, son voisinage…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s