Samedi 13 février 2016 à 19 h 30 : Humour et poésie

couveAmotsropus_imprim-1Une soirée autour de l’œuvre de José Millas-Martin (1921-2011) présentée par son éditeur et anthologiste Philippe Biget pour À mots rompus, une anthologie poétique puisée dans une quinzaine d’ouvrages parus  au cours d’un demi-siècle(éditions Fondencre).

Une œuvre à l’écriture reconnaissable et peu académique, dominée par  la dérision, la provocation  et la gouaille.

Dieu est solitaire  Là-haut  Au fond  Au triple fond  Son pavillon est vide  Aucun meuble  Seul un fauteuil en peau de larmes de crocodile  Aucune vaisselle  Sauf un ramasse-miettes  Alors il ramasse les étoiles  Il les rejette par l’autre fenêtre  Nouvelles étoiles  Donc Dieu est solitaire.

 (Recto Verso – 1961)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s