Jeudi 24 septembre 2015 à 19 h 30 : soirée poétique

Couv.UnLentPaysage

Une soirée avec les éditions Bruno Doucey, autour de Mireille Fargier-Caruso pour son recueil Un lent dépaysage. En compagnie de  Laurence Bouvet  pour Comme si dormir et de Jeanine Baude pour Juste une pierre noire.

Un lent dépaysage
Les herbes hautes d’un arrière-pays. Un jardin. Une maison. Dans cette maison, une chaise. Une femme y est assise, mains posées sur les genoux, mémoire absente. Cette femme, qui est-elle ? Une mère en fin de vie, devenue étrangère à elle-même et aux autres. Lui rendre visite, c’est avoir « le cœur battu, grand ouvert, dévasté. » Pourtant quelque chose naît de ces rencontres de haute solitude.
Comme si dormir
Dans ce long poème, où se mêlent le chagrin et l’humour, la déréliction et un travail sur la langue, Laurence Bouvet s’adresse à celle qui n’est plus. Son chant suit les méandres d’un bouleversement intérieur, dessine le cadastre d’une présence perdue. Et retrouve, sous le chaos des émotions, la langue miraculeuse de l’enfance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s