Jeudi 25 juin 2015 à 19 h 30 : Soirée poésie

RavitzkiUne soirée en compagnie d’Anna Marie Ravitzki pour Le voile de l’ange traduit par Emmanuel Moses qui présentera son recueil Le voyageur amoureux, tous deux parus aux éditions Al Manar. En présence de leur éditeur Alain Gorius.

Le voile de l’ange, cycle de poèmes d’Anna-Marie Ravitzki, est une méditation flamboyante sur le langage, la féminité, l’histoire, l’enfance et l’identité. Les textes présentés ici constituent autant de coups de sonde à la lisière de la conscience et de l’inconscient, de la passion et de la pensée.
Anna-Marie Ravitzki est née à Tel-Aviv, vit aujourd’hui entre Paris et le Périgord noir. Elle est poète, essayiste, et a longtemps enseigné la philosophie. Elle écrit son œuvre en hébreu.
Pourvu seulement que cette petite lumière garde souvenir d’elle-même
Et m’indique toujours en mémoire la colonne de feu
Car j’ai la conscience tranquille comme la petite culotte d’une nonne
Et mon sexe est virginal comme un couvent de carmélites
Seule la lumière qui indique des points sur le mur
Forge les destinées
Et rebat toutes mes cartes
Disant : le temps n’est pas une putain
Tu t’accouples avec le temps
Déploie tes ailes
Et vérifie s’il te reste
De quoi alimenter tes moteurs.
Emmanuel Moses est né à Casablanca en 1959. Il a passé ses premières années à Cachan (Val-de-Marne) et Paris. Sa famille quitte la France pour Jérusalem en 1969. Depuis 1986 il vit et travaille à Paris.
« Que s’est-il passé ? J’ai tiré la carte du mat, du départ vers l’inconnu, des déplacements, des imprévus. C’était un soir, devant ma fenêtre. Je fumais sûrement une cigarette. La lune se dessinait quelque part dans le ciel noir. Elle était pâle et elle me disait des choses qui me donnaient le vertige. J’aime que la lune me parle mais parfois, bon Dieu, comme elle est silencieuse ! J’ai tiré la carte du voyage vers le cœur inconnu. C’est une sacrée carte, croyez-moi. Une carte qui mérite d être fêtée et arrosée. Ce livre célèbre ce soir lointain, et le chemin parcouru depuis et les miracles qui vous tombent dessus comme un flocon de neige, comme une feuille de tilleul ou de marronnier, comme un rayon de soleil au matin d’un bel été. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s