Vendredi 5 juin à 19 h 30 : Soirée roman

madame-de-saint-malo-ou-la-fideliteUne soirée en compagnie de Marc Tardieu pour son  roman historique Madame de Saint-Malo ou la fidélité (Galodé) et Myriam Le Fur pour son roman psychologique Les petites histoires de Pampoul-le-Vert (éditions Pascal Galodé).

Madame de Saint-Malo ou la fidélité : Août 1858 : L’empereur Napoléon III et l’impératrice Eugénie se rendent en visite en Bretagne. Parmi ceux qui acclament le couple impérial figure Amélia Bouvet, une jeune demoiselle des environs de Saint-Malo, petite-fille d’un célèbre amiral. Des années plus tard, l’impératrice appelle la jeune Bretonne à ses côtés en tant que lectrice, puis Dame de Compagnie, et Amélia Bouvet – devenue Amélia Carette après son mariage avec un riche industriel – va ainsi connaître les grandes heures de la Cour. Trois ans après son apothéose, le Second Empire s’effondre lamentablement à Sedan. Beaucoup tourneront le dos à leurs engagements passés. Tel n’est pas le cas d’Amélia Carette qui incarne la fidélité à toute épreuve. Cet attachement sans faille à des personnages historiques souvent contestés peut paraître parfois excessif ou naïf, en tout cas ambigu, mais il nous interroge sur nos propres infidélités.
Les petites histoires de Pampoul-le-Vert : À Pampoul-le-Vert, l’ambiance n’est pas aussi calme qu’il y paraît. Les parents de Candice vont se séparer et, au début de l’été, ils confient l’enfant à Malo, son grand-père, veuf, qui vit dans ce petit village breton de la campagne des Côtes d’Armor. La petite fille est triste et perturbée, cependant, le vieil homme l’apprivoise. La petite parisienne s’immerge dans le quotidien du village et, dans le même temps, elle devient l’amie de Gaëlle, institutrice à la retraite ; elle et Malo ont en commun un passé douloureux et la plaie en est encore vive. Mais dans le désir de consoler Candice et l’aider à retrouver l’insouciance de ses treize ans, ces deux fortes têtes vont devoir faire la paix. Candice croise d’autres personnages hauts en couleurs comme les frères Pharaons ou Gagaille, l’éleveur de cochons et elle se fait des amis de son âge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s