Jeudi 6 novembre 2014 à 19 h 30 : soirée Histoire

Les femmes, Dickens et l’Australie : du bagne à l’indépendance, avec Annpôl Kassis et Didier Houmeau.

Des pontons grouillants sur la Tamise, de la misère sans nom des femmes des rues du Londres  de Charles Dickens  et à la violence sauvage du bush de la nouvelle colonie de  SM ;  de la « Putain Sacrée » image de l’infamie, à la solide mère de famille reconstruisant les traditions et les valeurs du Pays-Mère ; de la soumission à l’autonomie, de l’illettrisme à l’acquisition de connaissances, de l’indépendance à la conquête de leurs droits, les femmes ont eu à imaginer et affirmer leurs place et rôle dans la société en devenir que fut l’Australie du puissant Empire Britannique.

C’est cette épopée qu’ont retracée Annpôl Kassis et Didier Houmeau dans leur travail d’auteurs et de traducteurs : Les disparues de l’Amphitrite, des femmes déportées en Nouvelle Galles du Sud (éd. de Janus) ; Le Foyer de Charles Dickens pour les filles perdues (éd. Edilivre), traduit de l’anglais (Jenny Heartley, The house of Charles Dickens of fallen women, éd. Methuen).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s