Vendredi 13 juin 2014 à 19 h 30 : soirée théâtre

Leonore Confino et Christohe Mory

Leonore Confino et Christohe Mory

Une soirée en présence de Leonore Confino, de Christophe Mory, autour de leurs pièces, et des éditions de La Librairie théâtrale.

Ring de Léonore Confino : 17 scènes de couples qui oscillent nerveusement entre rire et drame : parents, amants, étrangers, maris et femmes, divorcés, veufs, tous se débattent avec leurs susceptibilités, leurs instincts, leurs idéaux. D’une étincelle se propage un feu, d’un malentendu éclate une guerre, malgré les efforts surhumains de chacun pour coexister avec l’autre sexe.

Building de Léonore Confino : Un building. Une entreprise. 13 étages. 35 employés. Une journée. Une scène par heure et par niveau. Hôtesses, comptables, agents d’entretien, cadres, directeurs des ressources humaines, chargés de communication s’agitent, déjeunent, coachent, prospectent ou brainstorment au rythme intempestif des crashs d’oiseaux contre leurs baies vitrées. Une ascension vers la chute… L’écriture de la pièce, féroce, caustique et ponctuée de chansons, met en relief la noirceur des thèmes abordés : la perte de notre identité dans l’entreprise et, avec elle, celle de nos idéaux.

Les Uns sur les autres de Léonore Confino : « Les uns sur les autres » met en scène une famille presque ordinaire : la vie, dans un pavillon de banlieue, d’un couple sans histoires. Lui fuit la maison pour se réfugier au bureau, elle s’active en cuisine et tente vainement de réunir tout le monde autour d’un repas. Le grand-père ressasse un passé auquel personne ne s’intéresse et les deux enfants, Robin et Jane, sont sans arrêt pendus au téléphone. Le jour où Jane, anorexique, atteint son but (le poids zéro), la voilà si légère qu’elle devient invisible. Avec l’étrange phénomène, chacun va retrouver la parole, jusqu’à la mort du grand-père qui ne partira pas sans dévoiler son secret.

Les Perruches de Christophe Mory « Au dernier moment – c’est-à-dire lorsque les bagages de le comtesse étaient déjà chargés dans les coffres secrets au-dessus de la berline – le comte annonça qu’on ne partait pas ». Que faire ? Les esprits s’échauffent. La comtesse se confie à son abbé ; et le comte à la jeune gouvernante… Marc-Olivier, le fils un peu attardé, reste avec ses perruches. Les langues se délient et de fâcheuses vérités risquent d’éclore. Sous-entendus, lâchetés, veuleries… Un départ en vacances remet parfois tout en cause. Christophe Mory adapte ici, avec un humour incisif, une nouvelle d’André Gide, l’Art Bitraire, publiée chez Fata Morgana. Je vous propose également de parler de la biographie de Molière que Christophe Mory a fait paraître dans l’édition folio- biographie

Molière de Christophe Mory : Sur Molière (1622-1673), on a tout dit et on ne sait presque rien. Ses manuscrits ont disparu, les lieux qu’il a habités ont été détruits, sa tombe même est incertaine. Qui a-t-il épousé, sa fille ou la sœur de sa bien-aimée, Madeleine Béjart ? Molière, effacé à la ville, truculent sur la scène, était avant tout un homme de théâtre : acteur, directeur de troupe et auteur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s