Vendredi 28 Mars 2014 à 19 h 30 : Soirée sport et dictatures

41uJI+SXlSL._SL500_ copiePourquoi le sport est-il toujours au service de l’ordre établi ou des dictatures ?

Une soirée organisée avec Michel Caillat pour Sport : l’imposture absolue (idées reçues sur l’idéal sportif) et Marc Perelman pour Le sport barbare : critique d’un fléau mondial.
– Sport : l’imposture absolue : Il ne suffit pas de dire « le sport je m’en moque, ça ne m’intéresse pas » pour lui échapper. Imperceptiblement, insidieusement, il s’impose même aux individus les plus imperméables aux récits fabuleux, aux exploits héroïques et aux épreuves de légende. Consciemment ou inconsciemment, le sport est dans toutes les têtes. Curieusement, alors même qu’il colonise notre quotidien, il reste une terre inconnue et véhicule de nombreuses idées reçues : Le sport favorise l’intégration, La violence du sport est un bon exutoire, Il y a trop d’argent dans le sport, Le sport soigne les maux de la société… L’occasion ici de faire le tri et de décrypter l’une des passions de notre société contemporaine, à la fois pratique individuelle et identité collective.

– Le sport barbare : critique d’un fléau mondial :  Le sport, en quelques décennies, s’est élevé au niveau d’une puissance mondiale incontournable, la nouvelle et vraie religion du XXIe siècle. Sa liturgie singulière mobilise dans le même temps d’immenses masses coagulées dans les stades ou agglutinées devant les écrans de toute taille que les supporters visualisent de façon compulsionnelle. Ces masses grégaires, obéissantes, souvent violentes, mues par des pulsions chauvines, nationalistes, parfois xénophobes et racistes, sont assoiffées de compétitions sportives, euphorisées par les victoires mais oublieuses des luttes sociales et politiques, surtout la jeunesse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s