Samedi 16 novembre 2013 à 19 h 30 : Art et poésie

Mora_Pascal_Etoile_nomadeUne soirée lecture Art et poésie en présence des auteurs Bernard Grasset, pour Chemin de feu (peintures de Glef Roch), de Patrick Lannes pour Comme un silence dans un souffle, qui évoquera son amour de la musique, et de Pascal Mora pour Étoile nomade, qui nous fera découvrir ses poésimages.

Bernard Grasset présentera sa traduction de la poétesse de langue hébraïque, Rachel.

Les auteurs

Poète, philosophe et traducteur, Bernard GRASSET est l’auteur d’une vingtaine de recueils inspirés librement de la Bible, des peintres et des musiciens ou de ses voyages, et de trois essais. Expérimentateur d’une écriture poétique bilingue, il est également le premier traducteur de la poétesse Rachel en français. Écrire, pour Bernard GRASSET, c’est comme remonter aux sources pour dégager la voie d’une autre modernité, d’un nouvel humanisme. Quelques-uns de ses ouvrages : Récits 3 (éd. Multiples/ Fondamente, 2005), Au temps du mystère… Poèmes bilingues 2 (éd. de l’Atlantique, 2011), Feuillages (éd. Jacques André, 2012).

Patrick LANNES, né en 1954, a commencé d’écrire dès son adolescence et a donné par la suite une vingtaine de recueils dont le premier intitulé  J’imaginerai (1981) aux éditions THOT. En 2009 il publie un ouvrage dense – plus de 400 pages – où à travers des hommages notamment à des compositeurs, il associe la musique de Franz Schubert et de Robert Schumann à  sa démarche poétique. Il évoquera ces musiciens lors de la lecture du 16 novembre. Quelques-uns de ses ouvrages : Un désir d’azur (1994), Reconnaissances ( 2007), De voix en voisine ( 2012).

Pascal MORA publie depuis 2005 en revues. Il est l’auteur de deux recueils,  Étoile nomade en 2011 et Feuilles du chemin  en 2009. Il anime le site internet  Voyages dans la clairière  http://www.clairiere.net / associant la  poésie et les  photos  de plusieurs auteurs. Pour Pascal MORA, l’écriture poétique est un engagement plénier de l’être dans son expérience vitale, une forme de l’épopée. Il passe par une traversée des lieux : la nature, les villes et banlieues, les sites architecturaux, les paysages. Il va à la rencontre.  Les sensations  saisies dans le cheminement intérieur sont l’occasion d’évoquer des instants rares, en  intensité  ou dans la quiétude.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s