Samedi 28 septembre 2013 à 19 h 30 : Soirée poétique

couv Hubert

Soiré organisée en présence des éditions Unicité et François Mocaer. Avec les poètes Valérie Rivoallon, Hubert Fréalle et Marianne.

 

Hubert Fréalle, Chevalery Luminescence

L’auteur nous invite dans cet ouvrage à entrer dans une écriture développant dans un même ensemble le chant poétique, l’espace théâtral et l’approche romanesque afin de présenter une création relevant de l’épaisseur de l’aventure et de la profondeur de vue qui caractérisent la formidable modernité du Cycle de la Légende Arthurienne.
Il nous semble que cette Chevalery Luminescence aurait alors atteint et allumé le foyer de sa lumière, si le lecteur s’y avançait avec le sentiment de pénétrer en un lieu à la fois connu et inconnu, de ce monde et d’un autre, de jadis et d’à présent, en un endroit choisi que nous appelons le Théâtre-Monde, où souhaiteraient s’exprimer le Chant, le Charme et la Flamme.


Valérie
Rivoallon, J’Haïkuse
Valérie Rivoallon dirige l’association Les Films des quatre rives qui organise des événements culturels pluridisciplinaires (cinéma, théâtre, arts plastiques, littérature…). Elle écrit des haïkus depuis 2009, publiés dans différents ouvrages collectifs, revues, anthologies. Elle a dirigé et codirigé les recueils Enfansillages 1 et 2. J’haïkuse est son premier titre personnel.
D’origine scandinave, Iris von Corswant est née en Argentine où elle a fait ses études. Mariée à un Français, elle suit son mari en Roumanie où elle prend des cours de dessin à l’École d’Art de Craiova. De retour en France, après quelques années de travail en entreprise, elle s’inscrit aux ateliers de dessin et peinture de la ville de Paris où elle travaille notamment le modèle vivant depuis plus d’une dizaine d’années. Elle a participé à une exposition en Suède sur l’île de Gotland, en avril 2004.

 

Marianne, In Vivo

Avec ce nouveau livre, Marianne se livre comme jamais, plongeant dans un monde de chair et de rimes intérieures.Une sorte  de manifeste intime qui, peu à peu, nous apprend à mieux lire en nous les formes disjointes qui arpentent la condition humaine.

Marianne vit à Paris depuis plus de vingt ans, et participe à des soirées de lecture. Elle a déjà publié dans les revues Verso, Midi, Népenthès et La Salamandre. Elle monte actuellement une pièce de théâtre, La Robe rouge.
Pour elle, l’écriture a longtemps été le passage vers un lieu de repli, de sérénité. Elle l’aide à explorer les méandres qui relient le corps, l’âme et l’esprit

http://www.editions-unicite.fr/

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s