Jeudi 11 avril 2013 : Rencontre littéraire – « Mémoire d’oubli »

Alain Rémond, 2009

Alain Rémond, 2009

Soirée organisée avec Alain Rémond pour Tout ce qui reste de nos vies (Seuil)
et l’ensemble de son œuvre

Depuis Chaque jour est un adieu (2000) à Tout ce qui reste de nos
vies (2013) en passant par Celui qui n’est pas venu (2009), Alain
Rémond explore à travers sa quête autobiographique l’être et sa
mémoire, au prisme d’une famille haute en couleurs – et en douleur.

« Écrire sur mes parents, écrire sur ma sœur Agnès, c’est ma litanie
des saints à moi, c’est ressusciter des vies disparues. »

Sa façon simple et directe de fouiller notre mémoire comme nos oublis,
au contact de morceaux de lettres, de vie ou de souvenirs, a l’art de
nous émouvoir et de nous renvoyer, l’air de rien, à travers la mémoire
universelle que chacun porte en nous comme des génomes du bonheur
ou de l’angoisse, du gouffre et du ciel.

« Nous sommes tous cabossés par la vie, nous avons pris des coups,
nous avons rêvé, espéré, nous avons aimé, nous avons regretté… Mais il y
a eu, pour chacun d’entre nous, ce moment-là, unique, où tout n’était
que promesse, l’immense promesse d’ une vie toute neuve… Et voici ce
que me dit Jacob, mon premier petit-fils qui sourit dans ses rêves :
pense aux morts, mais occupe-toi des vivants. »

Alain Rémond

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s