Samedi 9 mars à 19 h 30 : Lecture de poésie polonaise et musique

En présence de Isabelle Macor-Filarska, traductrice des auteurs polonais : Wislawa Szymborska, Ewa Lipska, Urszula Koziol, Halina Poswiatowska, Czesław Miłosz…

  • Suppliques-2013Isabelle Macor-Filarska est auteur d’une thèse sur la poésie polonaise contemporaine, intitulée Poésie polonaise et poésie française d’après-guerre : deux concepts de la réalité, autour d’une figure centrale, Czesław Miłosz, parue aux Presses de l’Université de Lille III. Professeur de langue et littérature françaises à l’École internationale de l’Alliance Française de Paris, où elle a créé un Atelier de littérature-écriture, participe au Temps des écrivains à l’Université en invitant des écrivains dans ses classes, elle a aussi assumé une charge de cours en littératures comparées à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et anime des séminaires de traduction, donne des conférences et des récitals de poésie, accompagnée de musiciens. Ses travaux et publications portent essentiellement sur les poésies française et polonaise contemporaines. Publiée dans de nombreuses revues littéraires et chez les éditeurs Grèges, La maison de la poésie Nord/Pas-de-Calais, l’Arbre à Paroles, Caractères, Flammarion, elle travaille pour des festivals de poésie et théâtre.

En 1999, elle a obtenu une bourse de traduction du Centre National du Livre. Deux fois sur la liste des finalistes du prix de traduction poétique Nelly Sachs. Sa dernière pièce traduite, Mon Abba, Tomasz Man, a obtenu le Grand Prix du festival « Les Eurotypiques », Juin 2012. http://www.lavirgule.com/eurotopiques/index.htm
Elle est aussi l’auteur de nouvelles, récits, poésies inédits (a publié, traduite en portugais par Patricia Tenorio, dans la revue Caliban, « Récife, Brésil, une prose poétique Dors mon amour », 2010, 24 pages. Fragment publié également au Canada, Montréal, in revue Arcade, n° 59 « Le Choc de l’art », sous le titre « Quelque chose en moi », automne 2003.
Membre de la Maison des Écrivains, de la Société d’Études Polonaises, de la Société des gens de lettres site : http://macorfilarska.googlepages.com/ (en cours d’actualisation) isabelle.macorfilarska@gmail.com

  • Pour la musique : Samir Suez, musicien de luth baroque, le théorbe, est d’origine syro-chilienne. C’est au Chili qu’il a fait ses études et commencé sa carrière de musicien. Après avoir passé dix ans en Italie à jouer et enseigner la musique baroque, il est venu à Paris en 2011 pour créer une classe de musique baroque à Bois-Colombes dans le cadre de l’association « Le chant des hommes » – www.lechantdeshommes.fr . Il prépare, désormais, prépare une thèse de Doctorat en musicologie et poursuit ses récitals de musique et d’accompagnement musical de poésie. Il a également créé son association culturelle, « palinsesto ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s