Expositions en 2010 à la Lucarne

Mercredi 6 janvier 2010 à 19 h 30 vernissage de l’exposition d’Alain Robinet à 19h30 conférences de Jean-Pierre Bobillot « typologie de la poésie sonore ».

Du 18 au 30 janvier 2010

Exposition de Frédérique Hatier « La poésie des formes ».

Du 18 au 30 janvier.

Exposition de Frédérique Hatier « Le plein est le vide, le vide est le plein », gouaches en noir et blanc.
Vernissage mercredi 20 janvier 2010 à partir de 17 h 30.

Marc Albert-Levin : Vous pourrez voir ce mois-ci, à travers La Lucarne, une exposition de gouaches récentes de Frédérique Hatier. Je la savais, depuis des années, traductrice et écrivain, mais j’ignorais qu’elle faisait partie d’une catégorie très particulière, celle des artistes à double casquette. Depuis dix ans déjà, les arts plastiques sont son violon d’Ingres (Ingres étant d’ailleurs la source d’inspiration de plusieurs de ses portraits). Et La Lucarne des Écrivains est un lieu idéal pour les rencontres entre les arts. Frédérique, pourrais-tu nous donner quelques précisions concernant les livres auxquels tu as participé ?
Frédérique Hatier : ll y a Samsâra – la vie, la mort, la renaisance, le livre du Dalaï-lama publié en 1996 aux éditions du Pré aux Clercs ; Cœur de Glace, traduit de l’américain Doug Allyn, publié en 2000 dans la Série Noire, Gallimard ; The Spirit of Peace illustré par les photos de Ian Cumming, aux éditions Thorsons en 2002. Et une Anthologie thématique de la Beat Generation qui n’a toujours pas trouvé d’éditeur. Mais je ne pense pas que cela ait la moindre importance, pas plus que les poèmes édités dans différentes revues – Plein Chant, le Billard égaré, En Portées, et d’autres encore oubliées, perdues quelque part dans un coin de ma bibliothèque.

M. A-L. : Qu’est-ce qui t’a poussée vers les arts plastiques ?
F. H. : Un intérêt toujours très grand pour la peinture. Cela fait dix ans que je lui consacre tout mon temps libre. J’ai exposé des gouaches et des pastels aux Portes Ouvertes de Ménilmontant en octobre 2006, avant de faire une deuxième exposition à la Mairie du 12e arrondissement, la même année. En 2007, j’ai de nouveau participé aux Portes ouvertes de Ménilmontant avec des tableaux, des huiles pour la plupart, Des réactions très positives m’ont encouragée. Pour ce qui est de cette série de gouaches récentes, elle a commençé en mai 2009, par un portrait realisé sur un modèle vivant, une jeune élève venue d’Afghanistan. Tout le reste – portraits de femmes, portraits d’hommes et natures mortes – a été peint entre septembre et novembre 2009. Tous les tableaux sont de technique mixte (gouache et feutre), sur papier de format raisin, 50 x 65 cm.

M. A.-L. : J’ai été frappé, en voyant ces gouaches, dans ton studio, par le portrait d’un homme que tout le monde a tendance à prendre pour une femme parce qu’il a les cheveux longs et qu’il tient un enfant sur les genoux. Paternité ?
F. H. : Oui, précisément. J’ai d’abord representé des femmes, puis des hommes, notamment L’artiste et la bête (Bernard Buffet) et Mon pote le gitan (Tony Gatlif). Et enfin, des natures mortes comme Le pain, le vin et la mandoline. Pour La Gazette de la Lucarne, j’envoie une reproduction de Paternité.

Du 1er au 28 février 2010

Exposition de Catherine Wintzenrieth-Vernier « Les tableaux en reliefs ».
Vernissage jeudi 4 février à partir de 18 h jusqu’à 22 h.
Ardoise, marbre, verre, bois, métal sont les matériaux que je privilégie pour la réalisation de mes mosaïques et de mes tableaux reliefs.
J’aime jouer et confronter les différences des textures, leurs poids, leurs couleurs, leurs masses, leurs réactions à l’ombre et la lumière.
La légèreté et la souplesse d’utilisation du bois contrastent avec la dureté du marbre, la transparence du verre, son aspect lisse et froid s’oppose avec le caractère brut de l’ardoise et du métal oxydé.

Du 1er au 20 mars 2010

Exposition « Géométrie, matières et fleurs chimériques », mosaïques de Béatrice Balivet.
Vernissage le jeudi 4 mars, à partir de 18 h 30… et rencontre le samedi 13 mars à partir de 14 h.
La rose qu’elle tient, c’est la rose trémière*
Millefiori – Mille fleurs.
Baguettes de verre multicolores assemblées en faisceaux, juxtaposées, fondues, puis divisées.
Fragment après fragment le même décor floral apparaît et se répète. Minuscules fleurs comme un précipité de rêves.Millefiori, verre de Venise, terres cuites, galets japonais, miroirs, éclats… Combinés, liés, mélangés, pour faire apparaître des formes, des lignes, des images…Mosaïques, comme des bouquets fragiles, morcelés, des fleurs de verre qui s’organisent en cercles colorés, en marelles rêveuses ou en rectangles énigmatiques.
* Nerval – Les Chimères Artémis
« Tout ce qui exalte l’argent mutile l’esprit.
Tout ce qui exalte l’argent insulte les dieux.
Tout ce qui exalte l’argent sécrète la haine.
Tout ce qui exalte l’argent commence et finit toujours
par le massacre des hommes. »
(Le Sel et l’Eden)
Avec Serge Sautreau, la parole entre en révolution : on y retrouve les communiqués venus du Chiapas, tandis que des derviches dansent sous les étoiles:
on y entend le souffle profond des fables vraies qui affrontent les délires de l’histoire, tandis que résonne un rire fragile et clair, hors norme, affranchi.

Du 19 au 30 avril 2010

Exposition http://bit.ly/dangreaux-facebook

Du 3 au 15 mai 2010

Mercredi 5 mai 2010 à partir de 18 h, vernissage de l’exposition de calligraphies contemporaines de Christine Dabadie-Fabreguettes. 
Exposition du 3 au 15 mai 2010.
Et à 19 h 30 Présentation du livre Cueillir des simples.co-édité avec l’association Toulourenc-Horizons (Textes de Jacqueline Toumissin, illustrations de Christine Dabadie-Fabreguettes).
http://www.leseditionsdutoulourenc.com/cueillir_des_simples2.html

Du 17 au 29 mai 2010

Exposition des peintures d’Héléna Avron « Éloge du petit en Égypte ».
Samedi 29 mai, en parallèle avec le dernier jour de l’exposition des peintures d’ Héléna Avron, « Éloge du petit en Égypte », que vous pourrez regarder encore sur les murs de la Lucarne des Ecrivains, une autre exposition, sur les tables cette fois-ci.

Du samedi 29 mai au samedi 19 juin 2010

Exposition « Des bijoux pas comme les autres ».
Vernissage le samedi 29 mai de 14h à 18h en présence des créatrices avec Fanny’s Flowers, bijoux en argile polymère et Maille Workshop, bijoux en textile
Oui, une expo de bijoux, mes bijoux ! Ca vaut le coup d’y aller voir, en rouge vêtu !
Alors, mes bijoux, allez-y !
Un coup de cœur réciproque pour leurs bijoux a réuni Fanny et Isabelle. Il n’en fallait pas plus à ces deux créatrices pour décider de partager une aventure créative. De ventes confidentielles en expositions, elles séduisent par leurs bijoux pas comme les autres. Aujourd’hui, Fanny et Isabelle ont choisi comme écrin la Lucarne des Ecrivains pour vous faire découvrir leur univers créatifs.
Isabelle
Au plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé créer, mettre en réalité mon imaginaire. Le textile a toujours été ma matière de prédilection. Curieuse de tout, j’ai appris d’autres techniques comme la broderie, le crochet. Un jour, j’ai « emmêlé » tout cela et c’est ainsi que ma première collection de bijou textile a vu le jour.
Par la réalisation de ces bijoux, entièrement réalisés au crochet pour certains ou accessoirisés de pièces au crochet pour d’autres, j’aime l’idée de créer un bijou à la fois très mode et hors du temps.
Mon univers est composé de laine et de coton, de ruban et de dentelle, de perles et de boutons. Je les crochète, les brode, les couds et au fur et à mesure le bijou prend forme et s’invente. Les matières et les couleurs se déclinent au gré des saisons !
Depuis deux ans j’ai le bonheur de créer des bijoux très uniques, légers à porter et tout doux !
Fanny’s Flowers
Tirant son inspiration de la nature qui l’entoure Fanny’s Flowers nous propose un bouquet de bijoux en argile polymère. Après s’etre essayée à la peinture sur porcelaine et à la mosaïque cette créatrice nous promène avec la délicatesse d’un papillon dans son univers floral et coloré.
http://mailleworkshop.canalblog.com/
http://www.fannysflowers.fr

Du 30 août au 18 septembre 2010

Exposition « Ambiances » de Dominique Luquet. 

Vernissage le vendredi 3 septembre de 18 h à 21 h.
 L‘artiste sera présente à la librairie les samedis 11 et 18 septembre après-midi.

Du 20 septembre au 3 octobre 2010

Exposition du Billet-Poème.
Vernissage mercredi 22 septembre à partir de 18 h.
Soirée poétique à 19 h 30, avec le créateur du billet-poème Nicolas Lebeau en compagnie de poètes et d’artistes.
http://www.lebilletpoème.fr
Interview de Nicolas Lebeau.

Du 4 au 16 octobre 2010

Jeudi 7 octobre 2010 : vernissage à partir de 18 h de l’exposition Tristan Bastit du 4 au 16 octobre, « La peinture de Tristan Bastit, vous n’aviez pas cherché à la voir et c’est elle qui vous rencontre, vous faites sa connaissance, elle vous devient familière, elle rentre dans votre vie.

Du 18 au 30 octobre 2010

Exposition des « Aphorismes et périls » de Patrick Le Divenah, vernissage samedi 23 à partir de 17 h.
Patrick Le Divenah est un magicien des mots et un poète de l’image. Cette fois encore il associe les deux dans ses pastels gras sur fond de papier peint. Le personnage qui nous parle, d’une œuvre à l’autre, semble nous faire partager son journal intime. Comment de pas être séduit par ce regard insolite sur le monde, empreint d’un humour délicat, parfois grinçant : des phrases lapidaires moins innocentes qu’il n’y paraît, en parfait écho avec la simplicité du dessin.

Du 17 au 28 novembre 2010

Mercredi 17 novembre à partir de 19 h : vernissage photo « le portrait en sténopé » de l’atelier sténopé par Katrin Guntershausen.
 Exposition et atelier présentés dans le cadre de Mon Expo en Vitrine 2010 du 17 au 28 novembre, organisée par l’association Au Tour du Canal de l’Ourcq avec le soutien de la Mairie du 19e. Les appareils sténopé sont prêtées gracieusement par sténoflex.

Du 2 au 20 novembre 2010

Exposition de bibliophilie des ateliers Rigal.
Samedi 20 novembre à partir de 16 h : finissage de l’exposition de bibliophilie des ateliers Rigal autour du Beaujolais villages nouveau de Michel Nesmes avec les artistes Ludmilla Balfour, Roselyne Gauberville, Patrick Vernet et les écrivains Olivier Bailly et Francis Garnung.

Du 22 novembre au 4 décembre 2010

Mercredi 24 novembre : vernissage à 19 h 30 de l’exposition d’illustrations originales d’Elsa Oriol du 22 novembre au 4 décembre. 
Une passion pour la peinture et pour l’illustration…
Le désir d’exprimer des émotions à travers ces deux arts
Amateurs de contes et d’enfance, de Princesses et de Barbe Bleue, d’histoires rigolotes ou gentilles,
Elsa Oriol vous offrira sa palette de peintures à huile dans lesquelles mystère et mélancolie prédominent, sur les murs de La Lucarne des Ecrivains du 22 novembre au 4 décembre. Neuf albums seront présent autour des planches originales exposées de cette jeune peintre.
 »Déméter et Perséphone » que raconte et illustre Elsa Oriol, ainsi que « Les six frères cygnes » de Wilhelm et Jacob Grimm, sans compter le roi des conteurs et le conteur des rois, Charles Perrault et sa Barbe bleue…
Mais aussi des histoires plus quotidiennes comme La nouvelle, L’enterrement, Dix petits poussinsOù es-tu mon bébé ?, Le pipi de Barnabé et bien sûr Noël en Alaska.
Alors l’occasion pour les grands de s’offrir une peinture originale et pour les petits des albums originaux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s