Octobre 2008

Nouvelle semaine, nouvelle expo, nouvelles soirées, nouvelles découvertes à La Lucarne des Écrivains pour de nouveaux plaisirs.

Avec l’exposition de CHRISTOGACH du 29 SEPTEMBRE au 13 OCTOBRE, pas de doute avec ses « Histoires en terre cuite, du Kamasutra aux Tarahumaras ». L’artiste nous propose une série de bas-reliefs avec des encadrements tous différents, représentant différentes positions érotiques des plus amusantes aux plus traditionnelles. De la solitaire « Toi dans mon coeur » aux couples laborieux « On s’est déjà rencontrés », les terres cuites de Christogach associent les couleurs brunes ou pastel aux acrobaties pleines de fantaisie : « Le Sultan », « Le Saint » ou « Le Lapin suspendu » font la nique à « Fenêtre sur cour », « La course à la résidence » ou « L’amuse-gueule ». Au centre de l’exposition, un grand bas-relief inspiré de l’histoire des rituels des Tarahumaras, reprise et vécue par Antonin Artaud, intrigue le visiteur. Un calendrier pour l’année 2009 est proposé par l’artiste : pour chaque mois correspond une terre cuite d’une position du Kamasutra. Christogach sera présent à La Lucarne des ecrivains les samedis après-midi 4 et 11 Octobre.

Mercredi 1er octobre 2008 à 19h30, les jeunes éditions Albertine nous feront le plaisir de découvrir leurs premiers titres en compagnie de Dominique MAURIZI qui nous fera des lectures poétiques de ses recueils « Petit portrait de ma mère en étoile » et « Les Tables des matières ». L’éditeur Dominique TASSEL nous fera découvrir les énigmatiques « Lettres à Léo Ferma » de Jeanne BLIZARD ainsi que le poète chinois Liu HONGBIN pour « Un jour dans les jours ».
Jeudi 2 octobre à 19 h 30, ENTRE SAIGON ET PARIS : FRANCOPHONIE ET COSMOPOLITISME, avec la femme de lettres vietnamienne Anna MOÏ pour son journal « L’année du cochon de feu » et l’ensemble de son oeuvre, en présence de son éditeur Marc TARDIEU et de l’écrivain Claude DUNETON. Lectures par la comédienne DJELLE Choisissant la langue française comme langue d’écriture, Anna Moï s’interrogeait déjà dans « Espéranto, désespéranto » (Gallimard)sur le sens politique et ittéraire de la « francophonie », d’une manière polémique. Elle en débattra avec notre ami Claude Duneton. Dans son dernier livre, « L’année du cochon de feu » (Le Rocher) d’une toute autre nature, Anna Moï parcourt le monde, entre salon littéraire et réunion familiale et décrypte, de février 2007 à février 2008, sa vie personnelle ou amoureuse à l’histoire contemporaine.

Samedi 4 octobre à 19H30, POESIE ARABE, ENTRE LE MAROC ET LA JORDANIE. Le fameux Alain GORIUS, et sa non moins fameuse maison d’éditions AL MANAR, nous reviennent avec la poétesse Siham BOUHLAL, pour « Corps lumière » et le poète français David DUMORTIER, pour « Au milieu d’Amman ». Siham BOUHLAL nous avait déjà ému lors de la lecture de « Songes d’une nuit berbère » à La Lucarne, recueil offert à son mari défunt, Driss Benzekri. « Corps lumière », écrit avant ce recueil et publié aujourd’hui, prolonge ce chant d’amour enfoui avec l’émotion, la simplicité et la profondeur.

David Dumortier, plus badin, nous emporte dans la ville d’Amman en Jordanie, à la suite d’un séjour printanier, pour nous décrire, dans des courtes proses, les petites gens comme les annotations que découvre son oeil exercé de poète. « J’offre une cigarette à ‘Imad sans en prendre une pour moi. Il me dit que je dois fumer avec lui. Ca ne se fait pas. Si tu donnes une cigarette tu dois aussi en allumer une pour toi. Voilà comment je n’ai jamais pu reprocher à mes amis d’avoir fumé tout mon paquet ».

Théâtre ! Théâtre ! La terre est un vaste théâtre dont la scène est partout et le public dedans ! Théâtre ! Paris est un grand théâtre dont la scène est dedans et le public autour ! Théâtre ! La Lucarne des Ecrivains est un petit théâtre dont la scène et le public forment un tout !

Oui ! nos trois prochaines soirées seront consacrées à ce qu’on appelle le théâtre, et ce sous trois formes différentes. Frappons ensemble les trois coups :

Vendredi 10 octobre 2008 à 19h30, lectures de trois pièces différentes par leurs auteurs ou des comédiens et rencontre avec eux :
Simone BALAZARD, qui nous avait déjà présenté sa pièce « Loin de Nohant » sur George Sand et qui nous lira « Rose, ma Louise », une histoire fantasque et poétique entre la gamine Louise, un vieil homme, un barbu et enfin un kangourou ! Laurent CONTAMIN qui nous interprètera sa pièce La Cigalière », la maison de campagne et d’enfance qui va être le centre des souvenirs et des débats. Sophie BALAZARD et Elisabeth GENTET-RAVASCO qui nous liront des piécettes enfantines tirées de « Scènes de restaurant ».

Samedi 11 octobre à 19 h 30, théâtre avec la Compagnie Terminus et Richard LAILLIER qui interprétera deux spectacles sous forme de conférences à haut risque : à 19h30 précise : « La Boétie, discours de la servitude volontaire : éveil de la conscience » autour du texte génial (1548) écrit à 18 ans par l’ami de Montaigne ; à 20 h 30 précise « Henry David Thoreau, la désobéissance civile : droit ou devoir » autour du texte fondateur (1849) de la résistance pacifique mise en pratique par Gandhi ou Martin Luther King. Une soirée théâtrale et deux spectacles au concept très original.

Mardi 14 octobre à 17 h : rencontre anniversaire pour les deux ans de La Lucarne des Ecrivains, avec une trentaine d’artistes et d’auteurs membres. A 19h30 présentation de la pièce de Jean-Paul WENSEL « La Jeune Fille de Cranach » (Les solitaires intempestifs » par l’auteur et Claude DUNETON, en présence des acteurs Lou WENZEL et Gabriel DUFAY.

« Jour d’été. une jeune baigneuse, surprise par l’orage, pousse la porte de ce qui reste d’un ancien château abandonné, au bord d’un étang. Contre toute attente, un vieil érudit s’y trouve, assis au milieu d’une montagne de livres. Se noue alors entre eux une étrange relation où le réel va sans cesse se fracturer, n’offrant plus qu’une multitude de reflets comme autant de glissements de temps, d’identités, de désirs entrevus… »

Art, histoire, poésie, que de manières différentes d’aborder l’émotion, la réflexion ou la création, afin de fêter la deuxième année et la troisième saison des soirées à La Lucarne des Ecrivains.

Mercredi 15 octobre à partir de 17 h vernissage de l’exposition (13 Octobre/2 novembre)d’Annie-Christine BLANLOEIL « Figures méditerranéennes » (encres, pastels, huiles) avec lectures de textes. Présence de l’artiste les samedis 18, 25 et 1er novembre en après-midi à la librairieCommençons par l’art, et par Annie-Christine BLANLOEIL, au nom étrange mais à la facture classique et minutieuse pour dessiner à la plume l’arbre méditerranéen, pour peindre à l’huile ou aux pastels l’Afrique du Nord à la façon des orientalistes, oeuvres qui ornent désormais les murs de la librairie pendant trois semaines jusqu’au 1er Novembre. Laissons-la parler :

« Les arbres sont une métaphore de l’être humain : ils symbolisent la vie, la force, la beauté silencieuse mais aussi la souffrance. (…) l’olivier prend figure humaine, parfois monstrueuse, avec des troncs torturés, des noeuds comme autant de cicatrices, des racines à découvert. »

Vous pourrez ainsi rencontrer Annie-Christine Blanloeil les samedis après-midi 18 et 25 Octobre, ainsi que le samedi 1er Novembre..

Jeudi 16 octobre à 19 H 30 soirée commémoration « Ces enfants juifs de Paris morts en déportation » autour du livre « Se souvenir pour construire l’avenir : ils habitaient notre quartier… » avec les membres du comité Tlemcen. . Sous ce titre mystérieux, le comité Tlemcen évoque l’histoire de ces enfants juifs déportés pendant la guerre et dont les noms sont gravés sur les murs des écoles. Actes de mémoire sous la forme d’un gros album illustré racontant des témoignages directs. Mais aussi une réflexion sur certaines dérives politiques ou policières au sein même des écoles républicaines d’aujourd’hui. Cette soirée est la continuation logique du spectacle Paroles d’étoile donné en Juillet dernier.
Intervenants : Claude SMADJA pour présenter l’ouvrage collectif du Comité Tlemcen ; Eliane DUBUISSON, témoin de l’époque, membre du Comité ; Marie AUBERT, enfant cachée ; Jacques KLAJNBERG, enfant caché et Résistant, ancien élève de l’école Tlemcen ; un représentant du Comité Goldberg(19ème)

Vendredi 17 octobre à 19 H 30 POESIE TIBETAINE CONTEMPORAINE, soirée présentée par Françoise Robin, lectures Jacques-Marie Legendre et Philippe-André Raynaud, musique Francis Powell. Le Tibet se résume souvent aux apparitions médiatiques d’un vieux garçon bizarrement nippé, surnommé le Dalaï Lama, ou bien à quelques cris d’orfraie à la veille des Jeux olympiques de Pékin. Françoise ROBIN, la grande traductrice et spécialiste de la langue tibétaine, qui nous présente cette soirée, en montre ce soir un autre visage: « La poésie pour bien des Tibétains est comme un second souffle, une prolongation d’eux-mêmes. Témoin de leur histoire bouleversée et tragique, cette poésie s’écrit maintenant dans trois langues (tibétain bien sûr, mais aussi anglais et chinois), et c’est cette nouvelle création littéraire dans sa variété que nous souhaitons faire découvrir. Rarement entendue en occident, peut-être parce que l’évocation du Tibet reste si souvent limitée à des clichés ou des domaines bien balisés, la poésie contemporaine accompagne pourtant les Tibétains d’aujourd’hui dans leur quête d’identité, que ce soit au Tibet occupé ou en exil. Ecoutons-là » (Françoise Robin). Avec comme lecteurs Jacques-Marie Legendre, Philippe-André Raynaud (initiateur de cette rencontre), le poète tibétain Jangbu et Molly Freeman. Musique : Francis Powell.

Mercredi 22 octobre à 16h, « RACONTAGES » avec Michèle ROUHET, « Contes du Jardin » pour les petits, les moyens et les grands.

Vendredi 24 octobre à 19h30, « DROIT DES ENFANTS », avec DAN le conteur : sketch, contes et spectacle.
Dan, colporteur de mots, cool porteur de rêves, vous entraîne dans son univers poétique. Ses contes initiatiques feront le bonheur des plus petits comme celui des plus grands. Avec des mots de rêves, il vous propose une trêve des maux. Les valeurs qu’il véhicule cheminent à travers ses contes.

Président-fondateur de l’association ‘La Communauté des Sceaux’ pour la promotion des droits des enfants, une partie des participations conscientes sera remise à l’association (pour toute information : http://dan-leconteur.fr )

A la fin de la représentation, Dan dédicacera son livre La Route ou le Sentier ?
1 € par livre acheté sera remis à l’association La Communauté des Sceaux.

Expositions

Du 29 septembre au 13 octobre 2008 : « Histoires en terres cuites, du Kamasutra aux Tarahumaras », œuvres de Christogach.
Vernissage mardi 29 septembre à partir de 17 h.

Du 13 octobre au 2 novembre 2008 : exposition « Figures méditerranéennes » d’Annie-Christine Blanloeil.
Vernissage de l’exposition (encres, pastels, huiles) mercredi 15 octobre, à partir de 17 h, avec lectures de textes. Présence de l’artiste les samedis 18, 25 et 1er novembre en après-midi à la librairie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s